Livres

Je veux me battre partout où il y a de la vie. Textes de et sur Clara Zetkin

Les femmes socialistes de tous les pays instaurent une journée des femmes. Elle aura lieu tous les ans et son objectif premier sera l’obtention du droit de vote, revendication à porter dans le contexte général de la condition féminine. La journée des femmes sera internationale et fera l’objet d’une organisation rigoureuse.

Les femmes socialistes de tous les pays instaurent une journée des femmes. Elle aura lieu tous les ans et son objectif premier sera l’obtention du droit de vote, revendication à porter dans le contexte général de la condition féminine. La journée des femmes sera internationale et fera l’objet d’une organisation rigoureuse.

Totalement oubliée en France, Clara Zetkin est pourtant une grande dame qui mérite qu’on s’en souvienne. À travers des lettres et des discours rédigés par elle, une brève biographie et des textes de Rosa Luxemburg, Louis Aragon ou encore Angela Davis, elle apparaît comme une précurseure de premier plan du féminisme mondial, notamment à l’origine de la Journée du 8 mars.

Florence Hervé (dir.)
Date de parution: 5 mars 2020
Dimensions: 12 x 20 cm
Format: Le livre existe aussi en version numérique
Nombre de pages: 160

Femmes de l’eau

Florence Hervé (Textes) / Thomas A. Schmidt (Photographies), Éditions Slatkine, Genève 2018

L’eau est source de vie et élément essentiel du développement humain. Elle fascine aussi par sa capacité de transformation. L’eau reflète. Elle est infinie et intemporelle. L’eau est tout à la fois force de destruction et élément de survie. Dans le contexte de la pénurie d’eau, de la pollution, de la marchandisation et du changement climatique, les enjeux liés à l’eau sont particulièrement importants.

Les femmes sont le plus souvent responsables de l’approvisionnement en eau. Dans certaines cultures, elles sont les gardiennes de l’eau. Le rapport des femmes à l’eau est au centre de ce livre: l’eau comme lieu de travail, comme lieu de l’art et de l’écriture ou comme lieu de loisirs et de détente, de défis et d’utopies.

Les femmes présentées dans cet ouvrage exercent une activité liée à l’eau, se laissent inspirer par l’eau et font l’expérience de l’eau comme aventure ou défi.

Ce sont une vingtaine de femmes dont le portrait est brossé ici, par les mots et les images. Elles viennent d’une dizaine de pays européens et de paysages aquatiques variés: fleuves et rivières, lacs et canaux, écluses et marécages, cascades et glaciers, moulins à eau, gorges ou barrages…

Compte-rendus de presse

“La «gondolière» qui nous apporte cet étonnant répertoire des métiers aquatiques auxquels s’intéressent les femmes d’aujourd’hui. Nager, puiser, plonger, voyager, pêcher, mais aussi étudier, gérer ou crée ces domaines sont d’une surprenante variété, mais les passions qu’ils suscitent s’expriment avec un même enthousiasme! Du Léman à l’Atlantique en passant par les canaux et les fleuves, les crues et la glace, l’eau sous mille formes attire toujours davantage de sirènes, saisies par l’objectif de Thomas Schmidt au coeur de leur activité parfois ancestrale, souvent très technique, et qui révèle de belles et originales vocations.”
Marie-Claire Suisse 26.6.2018

“Un beau livre de reportages sur des femmes d’Europe en lien avec l’eau douce sous toutes ses formes.
«Femmes de l’eau», écrit en allemand et dont la traduction française vient de paraître, concentre au moins deux de ses thèmes : les femmes et l’eau douce, une préoccupation éminemment politique, du fait de sa rareté.
En tout, une vingtaine de portraits de femmes de dix pays du continent européens, évoluant dans différents milieux aquatiques : une sculptrice sur glace en Laponie, une activiste écologique contre un projet de barrage en Turquie et deux Bretonnes, batelières dans la Brière et pêcheuse à la mouche sur le Blavet. ».
Le Télégramme 27.4.2018

“L’eau est-elle un élément féminin? À parcourir cet ouvrage, en tout cas, il semble bien que ces dames aient un faible pour l’univers aquatique… toutes témoignent de leur attachement à l’eau dont on célèbre la Journée mondiale le 20 mars.”
Revue Terre & Nature, Lausanne le 15 mars 2018

“Dans quelques jours paraît l’édition en français de ce beau livre de Florence Hervé (photos Thomas A. Schmidt), dans lequel je parle de mon rapport à l’eau en compagnie d’autres “femmes de l’eau” : artistes (sculptrices sur glace, architecte d’igloos, musicienne et danseuse, photographe, directrice d’opéra), scientifiques (biologiste, ingénieure pour la gestion de l’eau, urbaniste, archéologue sous-marine), sportives (nageuse, kayakiste, pêcheuse), gondolière, batelière, gérante d’un moulin à eau, activistes, juriste, aubergiste, paysagiste, cheffe de service d’un établissement thermal… Encore merci à Florence pour ce beau travail de recherche.”
Emmanuelle Pagano sur facebook le 17. mars 2018

„Nous parcourons une dizaine de pays européens. Par les mots et les images, nous découvrons la pluralité du domaine aquatique: fleuves et rivières, lacs et canaux, écluses et marécages, cascades et glaciers, moulins à eaux, gorges ou barrages… Nous plongeons dans le sensuel, l’invisible, l’éphémère, l’action ou la méditation dans ce très beau livre de photos et récits de femmes qui luttent pour «la valeur unique de l’eau pour la survie de la planète».
Marie-Thérèse Bouchardy, dans Choisir, Revue culturelle d’information et de réflexion, Genève, mars 2019

« Femmes de l’eau, un livre de Florence Hervé (photos Thomas A. Schmidt), dans lequel je parle de mon rapport à l’eau en compagnie d’autres « femmes de l’eau » : artistes (sculptrices sur glace, architecte d’igloos, musicienne et danseuse, photographe, directrice d’opéra), scientifiques (biologiste, ingénieure pour la gestion de l’eau, urbaniste, archéologue sous-marine), sportives (nageuse, kayakiste, pêcheuse), gondolière, batelière, gérante d’un moulin à eau, activistes, juriste, aubergiste, paysagiste, cheffe de service d’un établissement thermal… »
Site internet d’Emmanuelle Pagano

Oradour-Geschichte eines Massakers / Histoire d’un massacre

Florence Hervé (Hg.), Photographies de Martin Graf. Bilingue, Cologne 2017

À Oradour, le temps s’est arrêté le 10 juin 1944, quand ce village paisible du Limousin fut mis en cendres par la division blindée SS ‘Das Reich’. 642 personnes, pour la plupart des femmes et des enfants, furent exécutées par les armes et le feu.

Ce livre retrace l’histoire du massacre d’Oradour et évoque les pendaisons de Tulle le jour précédent, le traitement judiciaire insuffisant des crimes, les procès de Bordeaux et le déni de la justice allemande. Dans leurs témoignages, des rescapés décrivent le déroulement des atrocités.

La vision des horreurs d’Oradour par des écrivains et artistes de renom se retrouve dans des poèmes et des dessins. Des photographies en noir et blanc de grande puissance évocatrice enrichissent cet ouvrage en deux langues. Avec une petite chronique et une bibliographie.

Compte-rendus de presse

„Un livre bilingue germano-français sur Oradour. Cet ouvrage bilingue forme un ensemble factuel et sensible tout à la fois qui devrait susciter l’intérêt de part et d’autre du Rhin. »
Le Patriote Résistant, Novembre 2014. N° 891

„Agrémenté de splendides photos, ce livre plaira à tou-te-s les inconditionnel-le-Oradour.”

“Il s’agit d’une réédition enrichie et actualisée d’un ouvrage paru il y a 20 ans. À l’époque c’était une action courageuse et fort rare en Allemagne… Je veux souligner le combat persévérant de cette journaliste française et du photographe allemand pour la paix, contre les néo-nazis et les négationnistes, par des expositions et des conférences en différents lieux d’Allemagne.”
Camille Senon Limoges, Le patriote Résistant FNDIRP- Décembre 2018 n° 892

Femmes du désert

Dunes mouvantes, montagnes rocailleuses, lacs de sel desséchés, oasis vertes et sable à perte de vue… Le désert scintille, passant de l’orange au blanc, puis au gris. Il fascine, symbole de liberté, tentation d’infini, terre d’aventures ou invitation au silence.

Du Sahara au Néguev, de l’Atacama au Namib, de la vallée de la Mort à la steppe désertique du Gobi, Florence Hervé et Thomas A. Schmidt ont rencontré trente-huit « femmes du désert » dont ils brossent ici le portrait. Artisanes, ouvrières, politiciennes, paysannes, chercheuses, activistes ou artistes, elles dévoilent le lien particulier et parfois ambivalent qui les unit à leur environnement ; leur passion pour ces terres arides, mais aussi les difficultés d’y vivre.

Au fil des pages et des continents, des mots et des photographies, nous découvrons à travers ces destins singuliers les multiples facettes du désert, à la fois défi quotidien et source d’inspiration.

Compte-rendus de presse

Compte-rendus de presse:
« Un magnifique ouvrage », Les Quotidiennes, 19 septembre 2011
« Portraits de femmes courageuses », terre & nature, 20 octobre 2011
« Florence Hervé signe un très beau livre sur les femmes du désert », Ouest-France 21 octobre 2011
« A la rencontre de femmes incroyables, extraordinaires », Radio suisse romande, 3 janvier 2012
Les femmes du désert de Florence Herve pdf

Femmes et Montagnes

éditions Slatkine, Genève 2006

Les femmes réunies dans cet ouvrage sont profondément liées aux montagnes, par leur travail, leur vie, leurs aventures et leur art. Le sublime du monde montagnard, le silence et la solitude, la beauté tout comme le danger les fascinent. La montagne apparaît comme métier et vocation, passion et drogue. À travers leurs regards et les images, au-delà des clichés, nous allons à l’encontre des vallées vertes et des prairies multicolores, des pics, des neiges éternelles et des glaciers.

Compte-rendus de presse

« Un beau livre dans la pure tradition. Les tempéraments brossés sont à la hauteur des cimes toutes proches! Si la forme ne surprend pas, la thématique ne peut laisser indifférent. Une réussite. »
Montagne cool, Novembre 2006

« Les portraits sont détaillés, très prenants et réellement attachants… ce livre peut être lu et relu avec un plaisir toujours renouvelé. »
Les Alpes 7/2007

Mention spéciale du grand Prix du Livre de la Montagne de Passy 2007.

Histoires et visages d’Alsaciennes

Histoires et visages d’Alsaciennes. Photographies: Martin Graf, éditions Cabédita Morges 2005

Qui dit Alsace, évoque un pays de combats et de guerres, d’hommes et de militaires, de généraux et de prix Nobel, ainsi qu’une région de vins ensorceleurs et de paysages lumineux. Mais les femmes y sont rarement mentionnées.

Ce livre nous fait emmène à la découverte du passé et du présent au féminin et nous dait rencontrer parmi d’autres de fortes personnalités, telles l’abbesse érudite Herrade de Landsberg, l’amazone patriote Antoinette Lix, la doctoresse volante Anne Spoerry et l’Européenne Louise Weiss.

Dans les portraits au présent, des Alsaciennes prennent la parole et nous racontent leur vie. Qu’elles soient maires ou députées, viticultrices ou résistantes, directrices d’écoles, chanteuses ou écrivaines, elles nous ouvrent la porte pour découvrir une autre Alsace – une Alsace au féminin.

Illustré, ce livre est complété d’un dictionnaire répertoriant une centaine de femmes au destin marquant.

Compte-rendus de presse

« A travers des témoignages d’élues et d’enseignantes, d’artistes et de viticultrices se raconte l’histoire de toute la région, de ses richesses et de ses souffrances… Des portraits sensibles. »
L’Alsace, 11.1.2006

« Avec la talentueuse discrétion des auteur(e)s sachant s’effacer pour mieux mettre en valeur leurs héroines, Florence Hervé nous offre dans ses Histoires et visages d’Alsaciennes l’opportunité de partager la vie des femmes… Mieux qu’un guide touristique, se termine un beau voyage au coeur d’une région de France où les femmes – là-bas comme ailleurs –savent donner un autre visage à la vie. »
Clara Magazine mars 2006

La Mer et les femmes

Photographies de Katharina Mayer, La Joie de lire, Genève 2004

Florence Hervé et Katharina Mayer ont rendu visite à dix-neuf femmes pour qui l’Atlantique, la mer du Nord, la Méditerranée ou la mer Baltique représente une partie essentielle de leur vie. Elles sont décortiqueuses de crevettes, armatrice, peintre, metteur en scène d’opéra, capitaine ou biologiste. Le mer est leur défi quotidien et la source de leur inspiration. Aucune d’elles ne pourrait imaginer une vie sans la proximité de cette eau sauvage. Elles ont besoin de la mer – comme la mer a besoin d’elles.

Compte-rendus de presse

« Agrémenté de splendides photos, ce livre plaira à tou-te-s les inconditionnelles de la mer – j’en suis une! »
Anne-Christine Kasser-Sauvin, L’Inédite, Genève 2005

Histoires et visages de femmes en Suisse

avec Brigitte Mantilleri. Photographies: Dany Gignoux et Carla Stackmann, éditions Cabédita Morges 2004

L’histoire de la Suisse avec ses trois pères fondateurs et son Guillaume Tell est sans contexte éminemment masculine. Les femmes peinent d’ailleurs à y laisser des traces de leur passage. Pourtant, nombreuses sont celles qui ont été ou sont des figures marquantes de cette histoire. Et Heidi, la Suissesse la plus célèbre, est loin d’incarner la femme de ce pays.

À travers des portraits de femmes d’hier et d’aujourd’hui, ce livre nous invite à leur rencontre et à leur découverte : de la politicienne à l’écrivaine, de la femme de théâtre à la vigneronne, de la Bad Girl à la créatrice de montres, de la pasteure à la résistante et à la clownesse, toutes sont éprises de liberté, aventurières, passionnées par leur métier et se battent pour leurs droits.

Compte-rendus de presse

« Dans un style direct, vivant, B. Mantilleri et F. Hervé suivent au fil des pages ‘ces femmes formidables’ qui construisent dans l’ombre le monde d’aujourd’hui. »
Le Courrier, Genève 17.5.04

Natzweiler-Struthof – Ein deutsches KZ in Frankreich / Un camp nazi en France

C’est dans le beau paysage des Vosges du Nord que se trouve l’ancien camp de concentration Struthof – le seul camp de concentration et d’extermination allemand en France. Lieu de crimes atroces du régime nazi. De ce camp dépendaient aussi quelques 70 commandos annexes et extérieurs situés dans le sud-ouest de l’Allemagne. On estime à 25.000 le nombre de victimes au Struthof et dans les camps extérieurs. Celles-ci, poursuivies pour des raisons politiques ou raciales, opposants au régime nazi et résistants, venaient de nombreux pays d’Europe.

Le livre bilingue contient une description du système concentrationnaire et des particularités du Struthof, des témoignages de survivants ainsi que des textes littéraires, des photographies et des images. On y trouvera aussi des renseignements pratiques sur les lieux de mémoire et sites historiques de la région, une petite chronique. Ce livre ouvre aussi une fenêtre sur l’avenir du travail de mémoire en Europe.

Hervé, Florence (Hsg.) / Graf, Martin (Fotograf)
PapyRossa Verlag Köln 2015
Softcover, 23,5 x 21 cm, 148 Seiten
Bildteil mit etwa 60 s/w-Fotografien
ISBN 978-3-89438-597-2
 

Compte-rendus de presse

« Struthof: un livre bilingue contre l’oubli…La partie sur l’historique du camp, son extension avec 70 camps annexes, le sort des femmes, l’inhumanité des médecins S.S. et d’autres criminels… est bien traitée. Des contributions de différents auteurs, français et allemands enrichissent ensuite ce livre. »
Dernières Nouvelles d’Alsace, 28.12.02

Bretagne: Nouvelles et visages de femmes

Photographies de Martin Graf, éditions coop breiz, Spézet 1998

Des portraits de femmes fortes des temps passés et présents, des morceaux choisis, littéraires et gastronomiques font de ce livre-photos un compagnon de voyage idéal pour les amoureux et les amoureuses de la Bretagne. Une invitation à la découverte.

Compte-rendus de presse

« Entre mer et landes, un livre pour tous les amoureux et les amoureuses de la Bretagne… au féminin. »
Clara-Magazine/Juillet 1998